mercredi 7 novembre 2012

ALCHIMIE CORPS-TEXTE



Un exercice idéal :

L’alchimie Corps-Texte est une méthode de la « composition ». En quelque sorte « un état d’esprit de la création » car les contraintes que nous utilisons afin d’arriver à la création d’une œuvre, changent en fonction de la matière que nous avons à disposition. Chaque chantier jusqu’à maintenant à exploré des écritures différentes, ainsi les contraintes et la forme des compositions finales (même si elles maintiennent une certaine cohérence de style) varient en conséquence.


L'ALCHIMIE CORPS- TEXTE 
le kung-fu de l'acteur


Cet œuvre poétique est le fruit d'un processus de travail de composition fondé sur les principes techniques corporels et du travail pré-expressif de l'acteur.

Elle cherche à approfondir à la fois la capacité créative de l’interprète et la maîtrise de ses outils (son corporel, sa voix et sa mémoire émotive, sa relation à soi et au partenaire) et les organise selon les principes universels de la théâtralité ( la précision, les oppositions des forces, le quotidien et l’extra-quotidien, etc. ). Mais aussi elle se propose de élargir les compétences de l'acteur au sein de la création et de équilibrer son travail avec celui de l'auteur et du metteur en scène et les partenaires dans le but de parvenir ensemble à une représentation.

S'exercer à l'alchimie corps-texte signifie pour l'acteur de se livrer à un exercice idéal, une potion magistrale de représentation dans lequel il concentre les outils dont il dispose, son exigence et évalue l’état de sa pratique.

Tout art va vers son abstraction.

Dans l’Alchimie Corps-Texte l’instrument principale et l'unité de mesure de la création est le corps humain.
Le corps humain est ici à la dimension du quotidien et universelle (un homme, tous les hommes).
Le principe de théâtralité sur lequel elle se base est celui de placer le drame à l’intérieur du corps. Pour ce faire l’Alchimie Corps-Texte veut rendre visible la pensée qui circule à l’intérieur du corps et veut montrer de quelle manière elle le sculpte de son intérieur avant de devenir nécessité du dire.
Quand je parle de « pensée » j'entends par la une sorte de « peinture d’émotions et des sentiments » : Une poésie du corps en mouvement avec ses impasses, ses hésitations, ses élans et toutes les dynamiques de la nature humaine et universelle réunies.

En ce sens sa forme idéale est abstraite.

Ce monde suprasensible qui nous donne à voir est une troisième chose qui naît de l’alchimie des deux autres.
De même le Corps et La Parole peuvent exister ensemble afin de nous montrer une troisième chose, suprasensible du domaine de l'émotion et des sentiments et qui naît à l’instant présent de leur rencontre.

Pourtant, la stratégie de création que nous avons employé et les choix qui nous ont mené jusqu'à cette abstraction n’ont rien d’abstrait, au contraire elles sont toutes concrètes.

Le travail d’apprentissage de l’alchimie corps-texte peux paraître complexe si nous essayons de l'intégrer en partant de son aboutissement.
Pour faire un exemple, ce serait comme de commencer la peinture à partir d’un tableau de Vincent Van-Gogh.
Nous aurons beaucoup plus de mal à intégrer un art si nous commençons son apprentissage à partir de sa forme la plus aboutie et complexe a savoir l’abstraction.
Mais j’aime penser que toute forme d’abstraction puise sa force dans quelque chose de concret, quelque chose qui fait partie du monde.
Or, si nous décelons ce qu’il y a de concret dans cette forme abstraite nous pourrions la décomposer et il nous sera plus facile de commencer le travail de composition.


L'Alchimie Corps Texte en pratique:


La technique corporelle.

Pour ma part je propose un travail sur la technique et la philosophie du Mime corporel dramatique de Étienne Decroux mais, la Biomecanique, la methode de Grotowski, la ligne des action physique de Stanislawski, le Nô, le Kathakali, les différents approches de la danse classique et/ou contemporaine ce sont des exemples parmi tant d'autres, à condition de pratiquer ces approches très en profondeur avant de compléter sa formation en s'approchant d'autres techniques.

Stage de mime corporel à la Megisserie de Lodeve 2010.

La stratégie de la composition

Inventer une stratégie de composition nous permet de créer des images et du sens en mettant en relation le mouvement avec les matière de composition ( objets, espaces, architectures, l'autre, etc.).

Par matière de composition j'entends un objet ou tout autre support concret, très riche d'informations (volume, poids, consistance, utilité première et secondaire, couleurs, texture, etc..) qui peuvent être utilisées par l'acteur afin de créer une partition.
Une matière ou un objet, possèdent leurs limites, leur poids, et leur simple présence dans l'espace aide l'acteur à traiter pleins d'information qui l'obligent à faire des choix rythmiques, de déplacement, d'effort, d’esthétique, etc.. Ainsi l'acteur travaillant sur ces forces extérieures ne fait que travailler sur les métaphores de son jeux intérieur, et inversement donne déjà une forme, un poids et une direction à sa propre pensé.

Un travail vocal et musicale qui utilise le mot, l'onomatopée, le son et l’écriture des auteurs pour la dramaturgie et le texte

un processus d'exploration de la justesse du jeu basé sur des expériences concrètes visant à développer les capacités créatives de l’interprète, concrétiser son intuition, inventer des stratégies de composition, afin de parvenir à une relation plus riche avec le metteur en scène.


Stage Mazart (Toulouse) 2006 
séminaire dirigé par Fabio Ezechiele Sforzini au sein de la
formation professionnelle du Groupe Merci 
digérée pas Mme S. Oswald



Plus de vidéos:


POUR AVOIR PLUS D'INFORMATIONS SUR NOS ACTIVITÉS 




Aucun commentaire:

Publier un commentaire